Notice: Undefined index: description in /home/customer/www/youthtools.org/public_html/wp-content/plugins/wpglobus/includes/vendor/yoast-seo/class-wpglobus-yoastseo140.php on line 278
Menú
Volver arriba

17 juin, 2020

République du Congo : Le Centre de formation professionnelle Don Bosco lance un nouvel atelier de couture pour apprendre aux femmes à devenir couturières

Source: MissionNewswire

Dans la banlieue de Brazzaville, la capitale de la République du Congo, le Centre de formation professionnelle Don Bosco accueille chaque jour 600 jeunes, dont beaucoup sont issus d’un quartier populaire local. Le centre a récemment créé un atelier de couture pour aider à éduquer les jeunes femmes de la communauté qui s’intéressent à ce sujet.

Les missionnaires salésiens veulent s’assurer que les jeunes femmes ont le même accès à l’éducation et à la formation professionnelle que les jeunes hommes. Le cours de formation s’efforce d’attirer les femmes, y compris les mères célibataires et celles qui ont quitté l’école. Le cours comprend à la fois des cours de coupe et de couture et aide les jeunes femmes à trouver un emploi de couturière.

Outre la formation de couturière, les 35 premiers stagiaires du programme recevront également une aide pour créer une petite entreprise génératrice de revenus à la fin du cours. L’objectif est d’aider ces jeunes femmes à subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille et à se sentir citoyennes actives et reconnues dans la société.

Le projet est soutenu par le bureau de la Mission Don Bosco de Turin, en Italie. Aider ces jeunes femmes et ces mères célibataires à acquérir les compétences nécessaires pour gagner un revenu profite à toute leur famille. La pauvreté et le manque de possibilités de travail sont un terrain fertile pour l’inégalité entre les sexes, qui se manifeste dans tous les domaines de la vie publique et privée. L’apprentissage d’une profession donne aux femmes la possibilité de revendiquer la valeur de leur rôle au sein de la famille et de la société.

« Il existe de nombreux obstacles à l’éducation des jeunes femmes et des jeunes filles, mais les programmes salésiens du monde entier s’efforcent d’éliminer ces obstacles et de fournir une éducation et une formation professionnelle à tous », déclare le père Gus Baek, directeur des Missions salésiennes, la branche américaine de développement des Salésiens de Don Bosco. « Les missionnaires salésiens ont constaté que les jeunes femmes qui peuvent accéder à l’éducation sont plus souvent en mesure d’atteindre l’indépendance financière et de faire des choix meilleurs et plus sains qui affectent non seulement elles-mêmes, mais aussi leurs familles et leurs communautés ».

En plus de la formation des futurs couturiers, le Centre de formation professionnelle Don Bosco propose des cours de mécanique, de soudure, de menuiserie, de construction, d’agriculture et d’élevage, d’installations électriques et de climatisation. Le centre emploie 28 enseignants qui dispensent les cours.

La population de la République du Congo est concentrée dans la partie sud-ouest du pays, laissant les vastes zones de jungle tropicale du nord pratiquement inhabitées. C’est l’un des pays les plus urbanisés d’Afrique. 70 % de sa population totale vit dans quelques zones urbaines.

Ces dernières années, l’activité industrielle et commerciale a rapidement décliné dans les zones rurales, laissant les économies rurales dépendantes du gouvernement pour le soutien et la subsistance.

Selon le portail sur la pauvreté rurale, la pauvreté s’est aggravée en République du Congo depuis les années 1980, de sorte que la moitié de la population du pays vit en dessous du seuil de pauvreté. Près de 65 % des pauvres du pays vivent dans des zones rurales où près de 50 % de la population est au chômage et n’a guère accès à l’éducation ou à un emploi stable à long terme.

La plupart des habitants des zones rurales sont des petits agriculteurs ou des pêcheurs. Les personnes les plus vulnérables à la pauvreté sont les jeunes et les femmes qui sont les principaux producteurs et transformateurs agricoles. Alors que plus de 75 % des personnes vivant dans les centres urbains ont accès à l’eau, l’accès diminue considérablement pour atteindre 11 % dans les zones rurales. En outre, plus d’un tiers des enfants de moins de 5 ans qui vivent dans les zones rurales souffrent de malnutrition.

Sources :

Photo ANS les autorisations d’utilisation et les directives doivent être demandées à ANS 

ANS – République du Congo – Dans un contexte hostile aux femmes, un avenir de couturière s’ouvre aux jeunes mères

Pauvreté rurale – Republic of Congo

Missions salésiennes

Autres nouvelles

Aller à la barre d’outils