Notice: Undefined index: description in /home/customer/www/youthtools.org/public_html/wp-content/plugins/wpglobus/includes/vendor/yoast-seo/class-wpglobus-yoastseo140.php on line 278
Menú
Volver arriba

9 décembre, 2020

Combien d’enfants et de jeunes ont accès à l’internet à la maison ? Estimation de la connectivité numérique pendant la pandémie COVID-19

Deux tiers des enfants d’âge scolaire dans le monde – soit 1,3 milliard d’enfants âgés de 3 à 17 ans – n’ont pas de connexion internet à leur domicile, selon un nouveau rapport conjoint de l’UNICEF et de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Le rapport *Combien d’enfants et de jeunes ont accès à l’internet à la maison ? * note un manque d’accès similaire chez les jeunes de 15 à 24 ans, dont 759 millions, soit 63 %, ne sont pas connectés à la maison.

« Que tant d’enfants et de jeunes n’aient pas accès à l’internet à la maison est plus qu’un fossé numérique – c’est un canyon numérique », a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. « Le manque de connectivité ne limite pas seulement la capacité des enfants et des jeunes à se connecter en ligne. Il les empêche d’être compétitifs dans l’économie moderne. Il les isole du monde. Et en cas de fermeture d’écoles, comme celles que subissent actuellement des millions de personnes à cause de COVID-19, il leur fait perdre leur éducation. Pour parler franchement : Le manque d’accès à Internet coûte à la prochaine génération son avenir ».

Près d’un quart de milliard d’élèves dans le monde sont encore touchés par les fermetures d’écoles COVID-19, ce qui oblige des centaines de millions d’élèves à recourir à l’apprentissage virtuel. Pour ceux qui n’ont pas accès à l’internet, l’éducation peut être hors de portée. Même avant la pandémie, une cohorte croissante de jeunes devait acquérir des compétences fondamentales, transférables, numériques, professionnelles et entrepreneuriales pour être compétitive dans l’économie du XXIe siècle.

La fracture numérique perpétue les inégalités qui divisent déjà les pays et les communautés, note le rapport. Les enfants et les jeunes issus des ménages les plus pauvres, des zones rurales et des États à faibles revenus sont encore plus en retard sur leurs pairs et n’ont que très peu de possibilités de les rattraper.

Au niveau mondial, parmi les enfants d’âge scolaire issus des ménages les plus riches, 58 % ont une connexion internet à la maison, contre seulement 16 % dans les ménages les plus pauvres. La même disparité existe également entre les niveaux de revenus des différents pays. Moins d’un enfant d’âge scolaire sur vingt provenant de pays à faible revenu dispose d’une connexion internet à la maison, contre près de 9 sur 10 dans les pays à revenu élevé.

« Connecter les populations rurales reste un défi formidable », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. « Comme le montre le rapport de l’UIT intitulé « Mesurer le développement numérique » : Faits et chiffres 2020 de l’UIT, de grandes parties des zones rurales ne sont pas couvertes par un réseau mobile à large bande, et moins de ménages ruraux ont accès à l’internet. L’écart entre les pays développés et les pays en développement en ce qui concerne l’adoption du haut débit mobile et l’utilisation de l’internet est particulièrement important, ce qui fait que près de 1,3 milliard d’enfants d’âge scolaire, pour la plupart originaires de pays à faible revenu et de régions rurales, risquent de ne pas pouvoir suivre leur scolarité parce qu’ils n’ont pas accès à l’internet à la maison ».

Il existe également des disparités géographiques au sein des pays et entre les régions. Au niveau mondial, environ 60 % des enfants d’âge scolaire des zones urbaines n’ont pas accès à l’internet à la maison, contre environ trois quarts des enfants d’âge scolaire des ménages ruraux. Les enfants d’âge scolaire en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud sont les plus touchés, avec environ 9 enfants sur 10 non connectés.

L’année dernière, l’UNICEF et l’UIT ont lancé Giga, une initiative mondiale visant à connecter chaque école et la communauté environnante à l’internet. En collaboration avec les gouvernements, Giga a maintenant cartographié plus de 800 000 écoles dans 30 pays. Grâce à ces données, Giga travaille avec les gouvernements, l’industrie, le secteur civil et des partenaires du secteur privé pour élaborer des dossiers d’investissement convaincants en vue d’un financement mixte public-privé pour construire l’infrastructure de connectivité nécessaire au déploiement de solutions d’apprentissage numérique et d’autres services.

L’initiative collabore désormais dans le cadre de l’initiative Reimagine Education et en coordination avec Génération illimitée. Par le biais de son initiative Reimagine Education, l’UNICEF vise à répondre à la crise de l’apprentissage et à transformer l’éducation en donnant aux enfants et aux jeunes un accès égal à un apprentissage numérique de qualité. L’une des clés pour y parvenir est la connectivité universelle à l’internet.

S’appuyant sur ces efforts et sur l’importance de l’engagement des jeunes, Generation Connect est une initiative lancée par l’UIT pour donner aux jeunes les moyens de s’engager et de participer au monde numérique.

Bien que les chiffres du rapport UNICEF-UIT présentent un tableau alarmant, la situation est probablement pire en raison de facteurs aggravants, tels que l’accessibilité financière, la sécurité et le faible niveau de compétences numériques. Selon les dernières données de l’UIT, le faible niveau de compétences numériques reste un obstacle à une participation significative à une société numérique, tandis que la téléphonie mobile et l’accès à l’internet restent trop chers pour de nombreuses personnes dans le monde en développement en raison des grandes disparités de pouvoir d’achat.

Même lorsque les enfants disposent d’une connexion à la maison, ils ne peuvent pas toujours y accéder en raison de la pression exercée sur eux pour faire des tâches ménagères ou travailler, du manque d’appareils en nombre suffisant dans les foyers, du fait que les filles ont moins ou pas d’accès à l’internet, ou du fait qu’elles ne savent pas comment accéder aux possibilités en ligne. Il existe également des problèmes liés à la sécurité en ligne, car les parents peuvent ne pas être suffisamment préparés pour assurer la sécurité de leurs enfants.

Source: reliefweb.int

Autres nouvelles

Aller à la barre d’outils